La lettre de libération

Ecrire nous fait du bien. Coucher les mots sur le papier, c’est s’ouvrir à une partie de soi et ouvrir la porte à ce que l’on ressent, l’écrit a alors un pouvoir thérapeutique et il peut être aussi libérateur.

Nous vivons tous des expériences qui nous blessent tout au long de notre vie, et garder nos émotions pour nous et en nous, les garder silencieuses, voir ne pas y prêter attention, ne veut pas dire qu’elles ne sont plus là.

En exprimant nos émotions dans une lettre, on ne les fuit plus, on les met en lumière, on leur permet de s’extérioriser afin de les laisser partir…

Passons maintenant au vif du sujet…

Comment faire cette lettre de libération ?

Et bien c’est très simple…

  • Si une personne vous a blessé, écrivez-lui et dites tout ce que vous avez sur le cœur, lâchez-vous, cette lettre est votre défouloir. Utilisez des mots grossiers et des insultes si vous en ressentez le besoin. Ces mots doivent exprimer exactement votre ressenti. Plus ils sont forts, plus la décharge émotionnelle sera importante et libératrice. Arrêtez-vous lorsque vous n’avez plus rien à dire et pas avant.

 

Cette lettre ne sera vue et lue que par vous (vous ne l’envoyez pas, elle ne sera donc jamais lue par son destinataire). Et surtout, vous ressentirez un véritable soulagement après l’avoir écrite.

  • Si ce que vous vivez est trop douloureux pour vous, confiez-vous à l’Univers sur ce  qui vous accable.

Dans quel cas écrire une lettre de libération ?

Lorsque vous ressentez des émotions intenses comme : la colère, le ressentiment, l’insécurité, le sentiment de trahison, la rancœur, le sentiment d’injustice, le sentiment d’avoir été trompé, le désir de vengeance, la peur…

Vis-à-vis de qui et de quoi ?

  • De tout le monde : ex-conjoint, conjoint, parent, ex-ami, ami, collègues, relations sociales, patron, partenaires d’affaires…
  • De ce qui vous dérange, vous manque…

Où et quand ?

Où vous voulez et quand vous voulez. Faites ce qui vous semble le mieux pour vous…

Choisissez un endroit où vous vous sentez bien et où vous êtes au calme (vous allez vivre un moment important pour vous), un espace cocooning et chaleureux.
Allumez une bougie si vous le souhaitez.

Le petit truc en plus : Ecrivez vos lettres de libération au même endroit, et si vous ressentez le besoin d’écrire une lettre de libération pendant plusieurs journées consécutives, gardez la même heure ; cela ancrera en vous un rituel encore plus puissant.

Que faire de la lettre de libération ?

Vous pouvez soit :

  • la brûler (brûler votre lettre complètement) et jetez les cendres
  • la déchirer et la jeter dans la poubelle
  • l’envoyer à une fausse adresse que vous aurez vous-même créée

Quels bienfaits puis-je en retirer ?

Vous vous sentirez soulagé(e)s et libéré(e)s.

De plus le fait d’écrire la lettre et de vous en « débarrasser », vous permettez à de nouvelles choses plus positives de prendre place dans votre vie, car la nature n’aime pas le vide et s’empresse vite de le remplir 😉

Le petit truc en plus : vous pouvez être parfois surpris(e) d’avoir des nouvelles de la personne concernée et si vous la côtoyée régulièrement, il se peut que vous constatiez un changement positif dans son attitude vis-à-vis de vous.

Quant à moi…

Un jour je ressentais une grosse animosité vis-à-vis d’une personne pour laquelle je me sentais trahie, lorsque je pensais à cette situation, je bouillonnais, les émotions remontaient à la surface et je lui en voulais beaucoup. J’ai donc décidé d’écrire une lettre de libération et là quel ne fût pas mon étonnement quand je me suis mise à écrire au bout de quelques phrases, je me suis sentie soulagée et les mots d’insulte ont été remplacés par des paroles bienveillantes, mes sentiments vis-à-vis de cette personne et de cette situation ont alors complètement changé et cela en quelques secondes, quelle surprise pour moi !!! Et je dois le dire, qu’est-ce que ça fait du bien de se sentir soulagée…

D’un point de vue plus scientifique :

Le Docteur James W. Pennebaker, thérapeute américain, a fait l’expérience en demandant à un groupe de personnes d’écrire sur leurs expériences douloureuses (rupture – deuil- difficultés familiales – chômage…) pendant 15à 20 minutes pendant au moins 4 jours consécutifs.

Il a été constaté que les personnes qui pratiquent l’écriture expressive se sentent mieux dans leur vie autant sur un plan moral qu’au niveau de la santé physique (ex : améliore la fonction immunitaire, réduit les troubles du sommeil…)

Vous souhaitez partager votre expérience, votre ressenti ? Dites-moi tout, je suis à votre écoute…

 

Découvrez les 5 astuces pour vous sentir de mieux en mieux dans votre vie
en recevant mon e-book gratuit directement dans votre boîte mail.

Ainsi que de la bienveillance et plein d'ondes positives !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *